NOUVEAUTES

Nab, ze niouzes adventures!

Nab, le dinosaure le plus drôle et le plus dingue des dinosaures revient pour de nouvelles aventures paléontologiques de folies.
Dans ce monde vierge et sauvage, lui et ses amis sont loin de se douter que leurs mésaventures désopilantes et déjantées entraîneront une modification profonde et irréversible du futur berceau de l’humanité: l’Apeupréhistoire!
Tremblez zygomatiques, l’évolution est en marche… Nab is back!!!

Niklos Koda T.12

Mais qu’est-il advenu de Niklos Koda, mystérieusement disparu dans les arcanes de la magie noire? Trouver l’unique exemplaire du VIe Livre du Jeu
des Maîtres qu’il recherche obstinément serait un moyen de le situer. Mais le livre a été vendu aux enchères et prétendument acquis par « La Minerve », alias Hali Mirvic, ennemi de longue date du séduisant magicien. Afin de remonter la trace de Mirvic, Séléni, la fille de Koda, devra séduire le
mystérieux No Song en lui révélant ses prometteurs pouvoirs magiques. Peut-être, alors, parviendra-t-elle à remonter la piste de son père, à présent entre les tentacules de L’Océan, le seul magicien à avoir contrôlé le VIe Livre sans succomber au SpiBorg, la force maléfique qui en émane. Et pour suivre ses traces, Koda devra d’abord survivre à un entraînement intense… avant d’affronter Mirvic. Conclusion logique d’une amitié depuis trop longtemps souillée du masque de la traîtrise… à moins que ce ne soit l’inverse.
Second volet d’un nouveau cycle aux frontières du réel et de l’illusion, ce 12e tome des pérégrinations ésotériques de Niklos Koda promet de plonger le lecteur dans une atmosphère cauchemardesque. Toujours plus sombre et de plus en plus rongé par l’emprise de la magie noire, le bel espion-diplomate créé par Jean Dufaux et Olivier Grenson s’avère de plus en plus une redoutable menace tant pour lui-même que pour son entourage. Tandis que Dufaux développe un suspense machiavélique autour de ce duel imminent, Grenson transcende l’intrigue par une mise en images aux audaces graphiques prégnantes que rehaussent les couleurs superbes de Benoît Bekaert.
Un épisode à ne pas manquer d’une des séries-phares de la collection « Troisième Vague Lombard ». Un univers particulier et singulièrement envoutant auquel on ne résiste pas.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour le moment

DONNER SON AVIS

*