Le chant de mon père

Une mère rend, pour la première fois, visite à sa fille, installée à Paris depuis des années. Elles sont coréennes. Pendant les quelques jours que la vieille femme passe avec sa fille, souvenirs et secrets de famille, enfouis au plus profond d’une culture coréenne du secret, vont resurgir, et permettre de dénouer enfin les fils de leur relation. Comme une renaissance.
C’est aussi l’histoire d’une famille coréenne, leur famille, que l’on va suivre du début années 70 à nos jours ; celle d’une famille d’agriculteurs modestes mais protégés, qui décident de « monter à la capitale », en espérant toucher, eux aussi, les dividendes du rêve coréen. Plus dure – et cruelle – sera la chute.

1 Commentaire

  1. Publié le 15 mars 2012 a 21 h 08 min par Alisia

    Moi c’que j’aurais voulu pour Noël, c’est la réédition du t-shirt Chuque Maurice siouplaeet !(bon Noël c’est fini mais mon anniv’ c’est le 11 février, à bon entendeur )

DONNER SON AVIS

*